top of page

Où est passé le Yoga ?

Dernière mise à jour : 14 oct. 2022


L'époque dans laquelle nous vivons a

été marquée et est encore marquée par un grand essor du Yoga en France. Jamais le Yoga n'a été autant en vogue, autant mis en avant dans les magazines féminins, dans les salles de sport, sur les réseaux sociaux, dans les publicités, etc...


Beaucoup de professeurs sont arrivés sur le marché au cours des dix dernières années, se sont installés, ont ouvert des studios physiques ou en ligne. Les retraites de Yoga se sont fortement démocratisées, on valorise à présent ce besoin de prendre du temps pour soi pour se faire du bien car "nous le valons bien", n'est-ce pas ?


Dans chaque grande ville de France, le Yoga se fait très présent, décliné à toutes les sauces et à tous les assaisonnements et ce quasiment jusqu'à l'infini : Vinyasa, Hatha, Yin, Kundalini, Yoga Fusion, Buti Yoga, Yoga Pré-Post Natal, Yoga du rire, Yoga du son, Yoga du visage, Yoga des femmes, Cardio Yoga... Quelle cacophonie ! Mais le peuple en redemande !


Le terme Yoga fait vendre. Dans notre société occidentale, il indique au consommateur que son besoin de satisfaction pourrait être rempli, son mal de dos ou ses insomnies pourraient être définitivement réglés grâce à 5 postures indispensables de Yoga, il pourrait enfin être rassasié et repus dans sa soif de nouveauté et de solution facile.


J'ai pu observer avec étonnement lorsque j'évoquais ma formation de professeur de Yoga, que les visages des personnes à qui je m'adressais s'éclairaient, bien qu'ignorant tout du Yoga, celles-ci se connectaient à toute une imagerie mentale attirante et agréable.


Pour beaucoup, le Yoga est un espace de détente et de bien-être où des jeunes femmes belles et athlétiques se prélassent et s'étirent sur des plages de sable fin à l'autre bout du monde. C'est souvent l'image que l'on retrouve de l'enseignant de Yoga en France, une jeune femme lisse et douce, un brin connectée les jours de pluie et de pleine lune, qui dispose de bons avantages physiques dont elle sait se servir pour vendre un rêve.


Ce rêve s'expose majoritairement sur Instagram où l'on peut apercevoir une myriade de professeurs de yoga rapidement formés, disposant d'une belle vitrine, de photos bien arrangées, d'un branding de marque efficace. On y découvre une multitude de programmes en ligne qui nous vendent la fin de nos turpitudes, de tout ce qui nous gène dans notre vie avec une pratique de Yoga par semaine. Un foisonnement total de diverses pratiques et techniques à appliquer et à adapter pour chaque thème de la vie. Tout cela grâce et à travers le Yoga.


Mais ce Yoga n'est pas du Yoga.


Je le nommerais le Yoga de l'illusion, l'ombre du Yoga, un yoga auquel on peut retirer la substance qui nous convient et celle qui nous dérange ou qu'on ignore et donc que l'on rejette. Une vision déformée du Yoga, dans le but de s'arranger avec nous-mêmes, en s'évitant d'évoluer pour de vrai car "nous le valons bien". Nous sommes si parfaits tels que nous sommes pourquoi chercher à nous transformer ?


Le Yoga est utilisé comme un révélateur de notre "naturelle et innée perfection" sans aucun travail, sans aucune notion d'engagement et surtout sans véritable connaissance de notre nature profonde.


Ce rêve est un château de sable qui finira par s'effondrer de lui-même comme il est apparu car il n'est pas réel. Mais alors dans tout cela, quel est le sens véritable du Yoga ?


Est-ce de vendre des solutions toutes faites pour aller mieux ? De faire croire que TOUT peut s'arranger grâce à la magie de l'Univers sans faire un quelconque effort ?


À mon sens, le Yoga est une voie que l'on choisit ou que l'on ne choisit pas.


Car comme vous le savez certainement au sein de la Virabhadra School, le Yoga ne se limite évidemment pas à la pratique sur le tapis. C'est un état de conscience qui inonde la vie elle-même, nous cherchons cet état de Yoga à chaque seconde, à chaque battement de cœur, à chaque instant présent renouvelé.


À nous d'être suffisamment responsables, honnêtes envers nous, pour prendre ce recul et savoir si c'est bien ce que nous voulons vivre. Choisissons-nous véritablement le Yoga ou nous nous faisons une idée sur ce qu'il pourrait être ?


Ce n'est pas au Yoga de nous choisir mais à nous de pleinement l'épouser dans nos vies. Le Yoga est un chemin qui après un certain nombre d'épreuves et dépassements nous conduira peut-être dans cette vie ou dans une autre, vers notre libération.


La libération de nos schémas acquis ou crées, de nos freins, de nos croyances, de tout ce qui n'était pas NOUS. Ce Nous de l'origine, cet être puissant et pur, notre divinité.


Mais encore faut-il vouloir faire ce chemin de manière sincère car la route risque d'être cahoteuse, parfois inconfortable, pourra aussi comporter des moments de grâce inespérés ou des instants de vide complet.


Mais ce chemin vaut le coup, c'est bien là notre trésor.


Je vous invite donc à vous demander si cela résonne en vous et si vous vous sentez prêts à vous engager sur ce chemin qui transformera votre vie, loin des illusions.


Lumineusement


Manon

78 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 comentario


Si bien dit ! Merci Manon

Me gusta
bottom of page