top of page

Soyez votre propre Guru


Une grande question tourne chez moi depuis des années. (je dirais une quinzaine d'années si cela vous intrigue)


Est-ce que l'enseignement que je peux recevoir ou simplement la voie que je suis est la bonne?


OMG! Me voilà encore avec cette question! Et on attaque un gros gros gros morceau!!


J'imagine que cette question ne m'est pas que personnelle et que peut-être certains se la sont déjà posé.


Ce sujet est vaste et complexe, et bien sûr je ne prêtant pas avoir la réponse, mais je vais m'efforcer de vous partager mon expérience pour éventuellement vous donner une perspective, que vous vous posiez des questions et aussi pour une mise en garde des dérives que nous pouvons trouver dans toutes choses.


Ici par le terme Guru j'entends la notion de Guide tout simplement. Donc chassez ces a priori de Guru sectaire et néfaste de votre tête qui est une dérive de notre interprétation moderne et Européenne.


Comme vous le savez peut-être je suis pratiquant d'arts martiaux et de yoga, et j'ai aussi exploré d'autres voies que je ne détaillerai pas ici, mais qui reste un enseignement reçu.


Je vais donc m'efforcer de garder le prisme du pratiquant et non de l'enseignant dans cet article car il est plus large que ce dernier, même si de fait l'enseignant est lui même un apprenant sur son chemin.


Bref, par ces approches, je commence à avoir quelques expériences d'enseignements reçus, choisi et non choisi (oui oui non choisi aussi). Et je vais donc expressément catégoriser (OMG mon non-dualisme s'étouffe!) afin de pouvoir donner un peu de perspective.

Mais j'attire votre attention sur le fait que la dualité que j'explicite ici a pour but de montrer que la non-dualité des sujets est nécessaire, et aussi mais surtout, que le filtre que nous représentons en tant qu'être humain est en chacun de nous et donne de l'influence aux choses.


Tout d'abord nous parlerons d'enseignement dit "traditionnel" et "moderne". Et alors là, on peut déjà faire un grand débat sur ce sujet!

Dans le sens, où les traditionalistes s'appuis sur l'expérience et l'enseignement de leurs ainés mais qui ne sont le plus souvent plus de ce monde et parfois depuis de nombreuses générations, donc aucun moyen de réfuter quoi que ce soit ou de dénoncer quelques déformation humaine que ce soit. Et ne parlons pas des écrits qui la plupart du temps sont soumis à interprétation de la manière la plus forte possible.

D'un autre côté, nous avons les approches "moderne" qui clament haut et fort que notre époque moderne n'est plus en phase avec les écrits/enseignements anciens et que donc il est nécessaire de les "ajuster", et j'entends pas ajustement une déformation du principe initial, même si souvent, ils s'appuient eux même sur les écrits, et toujours avec cette notion d'interprétation.

Nous voilà donc déjà servi avec une problématique importante, mais que je vous invite tout de suite à négliger, dans le sens où, les traditionalistes enseignent dans le monde moderne et les modernistes s'appuient à la base sur des enseignements traditionnels, et ces deux approches passant dans le filtre de la nature humaine, vous n'aurait aucune garantie dans chacune des écoles.


On peut ensuite trouver, dans les enseignements, ce que l'on pourrait qualifier d'enseignement ouvert ou fermé. Et là aussi le sujet est vaste. Car il est entendable sous plusieurs aspects.

Ouvert / Fermé

Ouvert à tous / Fermé à certaines personnes

Ouvert aux autres traditions cultures / Fermés à sa seule tradition culture

Ouvert - accès à la connaissance entière dès le début / Fermé - certains savoirs sont accessibles à partir d'un moment défini


Bref, nous pouvons retrouver là dedans, bien souvent une grande hypocrisie, car les enseignements avancés viennent naturellement par l'implication et l'engagement des personnes sur une voie. Le fait de ne pas ouvrir la connaissance à certaines personnes, risque de tuer la tradition par manque de "sachant" mais ouvert à tous, risque de diluer le savoir au point que ce qui arrive à nous aujourd'hui est vidé de sa substance. Dans ces cas, et de mon expérience passé, il n'y a pas de bonne ou mauvaise direction, chaque "école" doit trouver l'équilibre qui est le bon pour elle. Mais surtout, je vous invite à votre vigilance personnel sur les écoles trop fermés qui vous proposent un savoir ancestral mais dont on ne sait rien, mais également des écoles soit disant cachées qui aujourd'hui s'ouvrent au public et déverse une soit disant connaissance ancestrale intact.

Comme le sujet précédent, rien ne vous garantie que ce soit dans une école ou dans une autre que le savoir et l'expérience que vous ferez sera "authentique". L'authenticité n'a de valeur que ce que les croyants lui donne comme toujours.


Venons maintenant à parler de la localité, de ce droit du sol! Oui car c'est bien connu, le Kung Fu appartient aux Chinois et le Yoga aux Indiens. Encore un vaste débat. Alors bien sûr, un Européen, n'a pas grandi dans des cultures comme l'hindouisme et le taoïsme, mais est-ce que cela, l'empêche de vivre et de comprendre ces cultures?

Oui et Non, car il a la liberté de refuser, mais il n'a pas la contrainte depuis l'enfance. Et croyez moi si vous le voulez, mais j'ai vu dans des domaines très varié, des personnes - que j'estime compétentes - et qui ne venaient absolument pas de la culture qu'ils pratiquaient et inversement. Et en cela, j'invite les gens à se demander si ce droit du sol est vraiment raisonnable? Il a une certaine légitimité c'est indéniable, mais il ne devrait pas avoir le poids qu'on lui donne parfois, donc ne jugez pas un prof de Yoga qui n'est jamais allé en Inde ou une personne Chinoise qui enseigne le Kung Fu en Europe. Dans les deux cas, la valeur qu'ils ont reste leur travail et leur engagement sur ces voies.


Parlons un peu des dérives, car dans chaque enseignement, nous pouvons retrouver des dérives, parfois sectaires, parfois patriotiques, parfois religieuses, parfois d'abus physique ou même d'abus psychologique, bref une quelconque forme de manipulation.

Et là encore je parle de mon expérience, car quand nous croyons être sur le bon chemin et que nous accordons notre confiance à un enseignant ou une école, nous ouvrons la porte à la dérive et c'est inévitable, et comme toujours nous devons garder la perspective de ce que nous vivons et de ce que nous acceptons. Beaucoup de pratiques nous demandent d'accepter des choses durs ou étranges parfois, et cela fait parti du processus ou parfois c'est une dérive qui ne va nul part. Et j'irai même jusqu'à dire que si l'enseignant ou l'école est convaincu que c'est la voie, il ou elle ne le fait pas dans l'intention de blesser ou d'abuser. Bon il y a aussi, les personnes qui font cela consciemment et c'est bien pire, mais ce n'est pas toujours mal intentionné. Alors posez vous des questions, ne fermez pas les yeux et n'avaler pas bêtement ce que l'ont vous donne. Cultivez un sens d'autosurveillance.


Bref c'est en cela, que je vous invite, chacun d'entre vous, à devenir votre propre Guru. Dans le sens ou vous devez vous surveiller pour prendre soin de vous, pour ne pas vous laisser aveugler, pour ne pas vous laisser endormir, pour garder la plus grande conscience possible de ce que vous faites. Pour cela, prenez du temps pour observer, pour méditer, sur ce que vous faites. Car une chose est certaine, c'est que le Divin qui est en vous (ça y'est j'ai dit un gros mot), si vous lui laissez l'espace pour s'exprimer, il vous aidera à ne pas sombrer, à ne pas perdre votre temps, votre énergie, même si cela arrivera indéniablement, à différente échelles et de différentes manières. Ne perdez pas confiance en vous, gardez foi en vos capacités, comme certain le disent, tout est là à disposition.


Pour revenir sur les enseignements reçu, il est bien sûr important de se nourrir d'enseignements qu'ils soient variés ou exclusifs, mais gardez toujours une vigilance. Posez vous des questions, remettez en cause (sans devenir paranoïaque, c'est contre productif LOL).


Quelques exemples de perspective à travailler :

  • Exemple, vous suivez un enseignant, vous lui dédiez du temps et de l'argent, vous investissez quelque part dans son enseignement. Et un jour, votre enseignant meurt, sans avoir fini de vous former. Que faites vous vis à vis de votre apprentissage? (au delà du deuil bien sûr).

  • Vous vous formez à une méthode de "mieux-être" et vous êtes convaincu que vous êtes sur le bon choix de formation, et à un moment donné, vous réalisez que l'on profite de vous et que l'on vous "balade" ou quelqu'un de la formation avec vous, que faites vous vis à vis de votre apprentissage? Car vous avez donné votre confiance, votre temps et votre argent.

  • Vous passez des années à apprendre un art, et un jour vous observez que votre enseignant, ne respect pas ce qu'il vous enseigne. Mais quel trahison! Quel mensonge! Que faites vous vis à vis de votre apprentissage?

  • Vous faites le choix d'un enseignement "traditionnel" et d'un coup vous apprenez des méthodes qui ne pourrait être réalisable à une autre époque... la tradition est-elle réel? Que faites vous vis à vis de votre apprentissage?

En bref, et toujours pour partager mon expérience où j'ai été de nombreuses fois, abusé, détourné, influencés, mal orienté, déçu, trahi, rejeté, utilisé, à des niveaux très variables, parfois subtils parfois très grossières. Ce que je peux constater aujourd'hui avec le recul, c'est que bien souvent, les enseignements se basent sur quelque chose de vrai mais souvent de déformé ou mal utilisé. Et personne, quelque soit l'éveillé qui vous instruit ne fera l'expérience à votre place. Et en cela, je vous invite à vous poser des questions, remettre en cause, vérifier, expérimenter, mais surtout à garder la plus grande conscience possible, quoi que vous croyez, quoi que vous expérimentiez, faite appelle au Guru qui est en vous, faite vous confiance et cultiver votre conscience.


Car une chose est sûr, sur ce chemin que vous empruntez, ici dans cette vie, vous seul êtes aux commandes, vous seul vivez cette expérience et personne d'autre. Alors ne vous laissez pas à l'abandon et croyez en vos capacités, le temps vous montrera que vous avez raison de vous faire confiance.


Au plaisir de vous rencontrer ou de vous retrouver.


Bien à vous.


Greg

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

留言


bottom of page